Le dépistage du cancer

Catégorie : Actualités

cancer dépistage

Le dépistage est une démarche qui vise à détecter, au plus tôt, en présence ou en l’absence de symptômes, des lésions susceptibles d’être cancéreuses ou d’évoluer vers un cancer. Mais aussi de mieux se soigner et de limiter la lourdeur des traitements et des éventuelles séquelles.

Le cancer du sein touche en France une femme sur huit, avec près de 50 000 nouveaux cas (+2% par an). Aujourd’hui il est possible de détecter précocement certains cancers. Détecté un cancer du sein à un stade précoce permet qu’il guérisse dans plus de 80% des cas.

Le dépistage peut être réalisé de façon organisée (par les autorités publiques) ou bien de façon individuelle à votre initiative ou à celle d’un professionnel de la santé.

Le dépistage organisé
Généralisé en 2004, le dépistage organisé offre la possibilité de détecter précocement les anomalies dont certaines peuvent s’avérer cancéreuses. L’objectif est d’inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer à ce programme qui est entièrement gratuit.
Plus de 3 000 vies pourraient être sauvées chaque année si 70 % au moins des femmes de 50 à 74 ans réalisaient un dépistage tous les deux ans.

Le dépistage individuel
Bien évidemment le cancer ne touche pas que la population âgée de plus de 50 ans. Les plus jeunes peuvent donc se faire dépister. Le dépistage individuel est remboursé sur prescription.
Pour lutter contre le cancer du sein la mammographie reste l’arme absolue, c’est une radiographie spécialisée qui peut détecter des anomalies que l’on ne perçoit pas à l’autopalpation. Il n’existe pas d’âge minimal pour réaliser une première mammographie.
A partir de 40 ans il est conseillé de pratiquer une mammographie tous les 2 ans, ainsi qu’une échographie qui servira de base de comparaison pour la suivante.

L’autopalpation
Il est également possible d’effectuer des gestes préventifs d’autopalpation, que l’on peut commencer dès l’âge de 20 ans (demandez conseil à votre médecin traitant ou votre gynécologue), mais cela ne doit remplacer en aucun cas un examen régulier chez un professionnel de la santé.

Bien évidemment pour limiter les risques de cancers il est préférable de ne pas fumer (80% des cancers du poumon sont dus au tabac), de limiter sa consommation d’alcool (risque de cancers du foie, de la langue, de la gorge, de l’œsophage, etc.), de limiter les expositions prolongées au soleil (cancer de la peau), de réaliser régulièrement un frottis (90% des cancers gynécos pourraient être évités grâce à un frottis régulier).

Source :
www.e-cancer.fr
www.lique-cancer.net
www.doctissimo.fr
Magazine Rose n°1

Article publié le 09/11/2011
Commentaires

J'accepte de recevoir par mail les offres et nouveautés les offres de la station thermale de La Roche Posay*    Oui   Non

*

* champs obligatoires