SEMAINE DU PSORIASIS – Article Nouvelle République

Catégorie : Actualités

AG Psoriasis

Les personnes souffrant de psoriasis viennent à La Roche-Posay de toute la France pour profiter des bienfaits de son eau thermale.

La semaine dernière, l’association France Psoriasis organisait la première Semaine nationale du psoriasis, cette maladie de peau non contagieuse qui se caractérise par des lésions rouges et squameuses. Une maladie dont les effets peuvent être traités médicalement mais aussi par le thermalisme, notamment à La Roche-Posay. « C’est la station française la plus importante dans la prise en charge du psoriasis », souligne Rachid Ainouche, directeur des thermes de la ville. Des thermes qui comprennent deux établissements, les Thermes du Connétable et les Thermes Saint-Roch.

«  Le psoriasis est une des indications majeures et historiques de la station  »

« La Roche-Posay est le leader de la dermatologie en France dans le thermalisme avec 8.000 patients par an,explique Rachid Ainouche. Le psoriasis est une des indications majeures et historiques de la station. Ça représente 25 % de la fréquentation. L’année dernière, 2.300 personnes sont venues se faire soigner à La Roche-Posay sur les deux bâtiments. » Et elles viennent « de la France entière » !
En quoi consiste une cure ? « C’est trois semaines de soins, indique Rachid Ainouche. Les patients doivent bénéficier de quatre soins quotidiens. Il y a la douche filiforme (NDLR : avec des jets parallèles et très fins), une pulvérisation pour le visage ou le corps, des bains et une cure de boisson. » Le tout avec l’eau de la station, qui fait son succès auprès des patients. « La particularité de l’eau thermale de La Roche-Posay, c’est le sélénium, qui est un anti-inflammatoire important, et la silice, qui est un sel adoucissant qui aide la peau à cicatriser. Le sélénium réduit l’inflammation et la silice aide à adoucir et à cicatriser plus vite. C’est pour le psoriasis qu’elle donne les résultats les plus importants. » 
Au fil de leur séjour, selon le directeur des thermes, « 65 % des patients ont les lésions qui disparaissent ». Et de façon durable. « Les effets durent de 6 à 9 mois. » Au point que certains n’ont plus recours à d’autres thérapeutiques. Comme Annie Guirriec, une Quimpéroise de 52 ans qui vient chaque année depuis six ans. « Je n’utilise plus de crèmes ni de médicaments. »

Alain Grimperelle
Article publié le 09/04/2015
Commentaires

J'accepte de recevoir par mail les offres et nouveautés les offres de la station thermale de La Roche Posay*    Oui   Non

*

* champs obligatoires